La troupe

Nos âmes

Notre troupe est née en 2011

Elle est un rassemblement de créateurs aux parcours divers et qui peuvent occuper des rôles différents en fonction des créations.

Elle est une compagnie, une bande d’amis, une famille, elle est surtout un espoir de rassemblement d’êtres humains libres.

Dernières dates

Du 09 au 18 décembre
MC93

PAGE EN CONSTRUCTION

Martin van Eeckhoudt

Martin van Eeckhoudt

Comédien

Martin Van Eeckhoudt obtient une licence d’études cinématographiques à l’université de Lille 3 en 2011, puis entre au cours Florent. Dès sa sortie en 2014, il participe à la création de la compagnie Ubu Pop Corp, et y joue dans La cantatrice chauve de Ionesco, mis en scène par Judith Andres. Il tourne ensuite dans le court métrage Rosa Underground, Légende urbaine, réalisé par Simon Bayer. C’est en 2015 qu’il intègre la Compagnie en Eaux Troubles, pour l’épopée de huit heures, Merlin, ou la terre dévastée de Tankred Dorst, mis en scène par Paul Balagué. Il continue de travailler à leur côté en 2021 dans l’adaptation de Eldorado d’après le roman de Laurent Gaudé. Il rejoint également le collectif In Carne dans le spectacle Ce qu’il nous reste mis en scène par Mélina Despretz au Cirque Electrique. Ils créent actuellement leur prochain spectacle Incroyable, vous ne devinerez jamais ce que va faire cette fille à 2mn32. En 2021, il joue au Théâtre des Ilets CDN de Montluçon dans le spectacle Comment allez vous ? mis en scène par Edouard Penaud puis est invité au festival du TROC par la compagnie du Théâtre du Roi de Coeur, afin d’y jouer dans Fanny, moi et les autres mis en  scène par Félix Baupérin ainsi que Anne la pirate mis en scène par Nicolas Grosrichard, création qui sera en tournée au printemps 2022.

Création de la Cie :

François Chary

François Chary

Comédien

Formé à l’École Claude Mathieu, il a notamment joué au théâtre avec  Hugo Tejero Le Meilleur des mondes d’après Aldous Huxley ; Paul Balagué Merlin ; Manon Simier Les Aventures de Nathalie Nicole Nicole de Marion Aubert ; Nina Guazzini La Prophétie d’Abel ; Brunelle Lemonnier Gardarem ; Nina Cruveiller Bouli Miro de Fabrice Melquiot ; Pauline Marey Semper La Belle Lisse Poire du prince de Motordu d’après Pef et Matin Brun d’aptrès la nouvelle de Franck Pavloff ; Régis Hebette K ou le paradoxe de l’arpenteurd’après Le Château de Kafka; Clément Poirée À l’abordage d’Emmanuelle Bayamack-Tam; Odile Grosset Grange Cartoon de Mike Kenny.

Création de la Cie :

Paul Balagué

Paul Balagué

Fondateur, auteur, metteur en scène et comédien

Après une classe préparatoire option théâtre, il est stagiaire en mécénat et dramaturgie au Théâtre de la Colline, puis au Théâtre du Soleil. Il se forme à l’École Claude Mathieu en 2014 et 2015. II participe depuis à d’autres stages dirigés respectivement par Ariane Mnouchkine, Jean-Yves Ruf, l’Odin Teatret, Marcus Borja et Igor Mendjisky. De Septembre 2017 à Juin 2018, il est admis à l’Académie de l’Opéra National de Paris où il est assistant mise en scène de productions. Il y écrit et met en scène également : Et tout là-bas, les montagnes, avec les chanteurs de l’Académie et des membres de la Cie en Eaux Troubles. En Octobre et Novembre 2019, il est intervenant à l’école nationale l’ESCA Studio d’Asnières. Il est également assistant à la mise en scène pour Rien ne se passe jamais comme prévu de Kevin Keiss et Lucie Berelowitsch.

Il participe à la fondation de la Compagnie en Eaux Troubles en 2011 où il est depuis metteur en scène. Il monte Dans la brume, les morts en 2012, Des souris et des hommes en 2013 et Woyzeck en 2014. Puis la cie est accueillie de 2014 à 2016 au Théâtre du Soleil où il monte MERLIN de Tankred Dorst, une saga théâtrale. Puis toujours avec la cie, il écrit et met en scène Chroniques Pirates en 2019; et adapte et monte Eldorado, d’après le roman de Laurent Gaudé en 2020 (spectacle monté en co-production avec le Théâtre du Roi de Coeur puis reprit par la compagnie entièrement). 

À partir de septembre 2019, il adapte et met en scène Le seigneur des porcheries, d’après le roman de Tristan Egolf.

En 21/22, il créé un solo de conte dans le cadre des Ateliers Médicis, Contes des Hauts Plateaux. 

Lucas Dardaine

Lucas Dardaine

Comédien

Passionné de football mais en l’absence de sélection par Didier Deschamps, il se retrouve à faire du théâtre ; étudie à l’école supérieure d’art dramatique de la ville de Paris jusqu’en 2017, danse pour Thierry Thieû-Niang au TGP, fait de l’impro dans des cafés-théâtres, multiplie les expériences cinématographiques, rejoint les Ombres des Soirs pour un festival itinérant en 2021, fait mijoter sa bolo plusieurs heures, et participe à l’aventure de la Compagnie en Eaux Troubles depuis 2012 -avec notamment un Merlin de 8h au Théâtre du Soleil-.

Création de la Cie :

June van der Esch

June van der Esch

Comédienne

Passionnée par les arts du spectacle, June se forme très tôt à différents domaines artistiques : orchestre, choeur, pratique du violoncelle. En 2010 elle débute sa formation professionnelle à l’Académie Internationale de Comédie Musicale et se forme directement sur scène en ayant l’opportunité de jouer dans des spectacles musicaux tels que Les Misérables en concert, La Boule Rouge, Le chant de Noël, La Guerre des Boutons, Un Diable à Paris, Gaby la Magnifique, CΩNTαCT ainsi que dans de nombreux spectacles jeune public. Voulant approfondir sa formation de comédienne, en 2012, June intègre l’Ecole Claude Mathieu qui lui donnera l’opportunité de rejoindre différentes troupes dont la Compagnie en Eaux Troubles (Merlin ; Chroniques pirates), la Compagnie Gabbiano (Femme non-rééduquable), et, plus récemment, la Compagnie Public Chéri (K ou le paradoxe de l’arpenteur). 

Création de la Cie :

Sandra Provasi

Sandra Provasi

Comédienne

Après trois ans de classe préparatoire littéraire, trois ans du Master Magistère de communication au Celsa, une vingtaine d’années de danse, quelques lancers de ruban, de multiples cours de chants, un semestre au Danemark, quatre ans de guitare, un saut en parachute et une formation en aromathérapie, Sandra revient à sa passion première : le théâtre. Elle intègre alors l’Ecole Claude Mathieu à Paris, où elle se forme en tant que comédienne et chanteuse. Sandra joue dès sa sortie d’école dans Le Soulier de Satin de Paul Claudel, mis en scène par Alexandre Zloto et intègre en parallèle la Cie En Eaux Troubles avec la création deMerlin dirigé par Paul Balagué au Théâtre du Soleil. Quelques semaines plus tard, elle a l’opportunité de jouer dans À tort et à raison de R. Harwood aux côtés de Michel Bouquet, mis en scène par Georges Werler au Théâtre Hébertot et en tournée. Sandra joue plus tard dans Dom Juan d’Ida Gaspard (Cie L’Ours à Plumes), dans Aux délices, d’Hugo Tejero (Cie On n’est pas les meilleurs mais), et enfin dans Chroniques Pirates de Paul Balagué avec la Cie en Eaux Troubles au Théâtre de L’échangeur et à la MC93.

Création de la Cie :

Damien Sobieraff

Damien Sobieraff

Comédien

Il commence le theatre durant sa derniere annee de faculte en langues etrangeres appliquees (LEA) a La Rochelle , sa ville natale. C’est en 2013 qu’il debute le cursus de formation de l’acteur au Cours Florent. Sous la direction de Laurence Côte, Serge Brincat, Felicien Jutner, Cyril Anrep, Julie Recoing, Julien Koselek. Il y suit les cours d’interpretation, des cours d’Acting In English, ainsi que des cours de masques et d’improvisation. En parallele, il participe a certains court-metrages, comme celui d’Alice Vial «L’homme qui en connaissait un rayon» et au document fiction de Cedric Condon pour « Les francais du jour J » dans le rôle du soldat Laurent Casalonga. En 2017, au cours de differents stages, il a pu travailler avec Andre Markovic, Philippe Calvario et Laurence Côte ou aux côtes de Jean pierre Garnier, pour la classe libre. Il est egalement selectionne pour participer au spectacle “Passerelle” dans une mise en scene de Cyril Anrep. A la rentree 2018, il est accepte a l’ESCA (ecole superieure de comedien par alternance) et joue “Playloud” de falk richter au theatre de l’etoile du nord, mis en scene par Geranium, son collectif. En 2019 il integre l’equipe de Zabou Breitman pour « La dame de chez Maxim » au theatre de la Porte-Saint martin. En 2020, il jouera le rôle de Jon Gnar dans « Surprise Parti », piece ecrite et mis en scene par Faustine Nogues ainsi que “L’encyclopedie de la parole” de Joris Lacoste au T2G. En 2022, on pourra le retrouver dans “Le seigneur des porcheries” mis en scene par Paul Ballague, “Surprise parti” au theatre du Train Bleu pour Avignon 2022.Il decide aussi cette annee de se lancer a l’ecriture et a la mise en scene avec « Les enfants de Mars » qui s’est jouee au Studio Theatre D’Asnieres ainsi que “Poissons Rouges”, jouee aux “Estivales” D’Art-et-cendres.

Création de la Cie :

Paul Bertin-Hugault

Paul Bertin-Hugault

Comédien

Paul suit une formation de trois ans à l’école d’art dramatique Jean Périmony. Il se perfectionne une année supplémentaire dans la troupe de l’Atelier des Déchargeurs où il interprètera notamment César dans une adaptation du film « César et Rosalie », ou encore Danceny dans les « Liaisons Dangereuses » au théâtre du Casino Barrière de Deauville… Il a joué à Grenoble, dans une création écrite par Claire Fontecave, « Requiem pour de faux ». Il co-écrit avec Xavier Durquet un boulevard revisité d’une pièce inspirée de l’œuvre de Max Maurey « La Délaissée » dans laquelle il y jouera l’un des deux rôles principaux.

Outre quelques publicités, Paul effectue du doublage de voix depuis 2017, on a pu l’entendre notamment dans des films tels que« Tolkien »« Les animaux fantastiques – Les crimes de Grindewald »« Le garçon qui dompta le vent », … Il double l’un des rôles principaux du film « Wildlife, une saison ardente », sorti au cinéma ou encore le personnage Narancia dans la série animée Jojo’s Bizarre Adventure…
Il travaille également dans le domaine du libre audio..

En novembre 2018, Il joue dans la pièce « Jean Moulin, évangile » sous la direction de Régis de Martrin Donos au théâtre Dejazet. Il assiste Jean-Pierre André, metteur en scène de la pièce « La Carpe du Duc de Brienne », Yvon Martin, metteur en scène de la pièce « Coeur Ouvert« , qui se sont toutes deux jouées dans le cadre du festival off d’Avignon.
Il jouera prochainement au théâtre de l’échangeur dans une adaptation de « L’Eldorado » de Laurent Gaudé et mise en scène par Paul Balagué

Passionné de musique, il cherche à se perfectionner dans l’exercice de la conception musicale, du montage audio… Il sortira d’ailleurs très prochainement un podcast humoristique, une fiction traitant de la fin du monde….

Création de la Cie :

    NICOLAS GROSRICHARD

    NICOLAS GROSRICHARD

    Comédien

    Après avoir étudié le cinéma à Paris III, il s’initie aux cours Florent puis au LFTP dirigé par Maxime Franzetti dont il sort en 2012.
    Durant sa formation, il joue Baal dans la pièce éponyme de Brecht sous le regard de M. Franzetti et dans Richard III mis en scène par S. Mokhlis avant de rejoindre le projet tchékhovien de Benjamin Porée au théâtre de Vanves, Platonov, repris aux ateliers Berthier en 2014. 

    A l’été 2014, il crée, avec le Théâtre du Roi de Coeur, la première édition d’un festival en plein air et en milieu rural, à Maurens, en Dordogne.
    Il y interprète de grands rôles populaires à travers les pièces de Molière, Rostand, Perrault, Hugo, Pagnol ainsi que des rôles issus du théâtre plus contemporain de Molnar, Viripaev, ou Pommerat.
    Par ailleurs, il continue sa collaboration avec B. Porée sur le projet Trilogie du revoir de Strauss, au festival In d’Avignon en 2015, puis sur les adaptations de La Mouette en 2017 et d’Hamlet en 2019.
    Il s’essaye au théâtre interactif avec la compagnie Gosh, dirigée par M. Gentil, dans Le bal des Stenborg, librement inspiré de Maison de poupée d’Ibsen, avant de découvrir l’univers d’Antonio Diaz-Florian dans les Noces de Sang de Lorca, à La Cartoucherie.
    En 2020, il aborde le vers claudelien avec Alexandre Risso dans L’otage et, la même année, il travaille sur l’adaptation du roman Eldorado de Laurent Gaudé avec la compagnie En Eaux Troubles dirigée par Paul Balagué.
    L’année suivante, le projet Homo Clownicus porté par Martin Jaspar l’invite à explorer la pratique du clown.

    Nicolas a aussi mis en scène Hinkemann de Toller, Homériade de Dimitriadis, Britannicus de Racine, J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Lagarce, La noce de Brecht, La cantatrice chauve de Ionesco et Anne la pirate, un spectacle jeune public qu’il a écrit.

    Il a tourné dans La Promenade de Noé de C. Madeleine-Perdrillat qui obtient le prix du scénario au festival d’Aubagne, en Belgique dans le film de Raphaël Crombez, Blight, ou encore dans la série Alex Hugo réalisée par Olivier Langlois en 2016.

    Sa curiosité et son appétit d’apprendre sont les moteurs de son parcours.

    Création de la Cie :

    Lila Meynard

    Lila Meynard

    Éclairagiste et régisseur

    Diplomée d’un BTS audiovisuel métier de l’image, d’une licence d’études théâtrale et du titre de régisseur lumière suite au CFA du CFPTS en apprentissage au Théâtre de l’Odéon.

    Lila travaille depuis 2013 en tant qu’éclairagiste et régisseuse lumière avec plusieurs compagnies théâtrales telles que la Compagnie en eaux troubles (mes Paul Balagué), la C.T.C (mes Elie Triffault, Sarah Horoks et Camille Claris), la Full Frontal Theater (mes Jeremy Ridel), la Compagnie juste avant la compagnie (mes Lisa Guez) , la Compagnie tout un ciel (mes Elsa Granat).

    En mars 2016 elle intègre la troupe du Théâtre du Soleil. Elle y travaille à la création, l’exploitation et la tournée du spectacle Une chambre en Inde mis en scène par Ariane Mnouchkine puis de Kanata mis en scène par Robert Lepage.

    En Juin 2018 elle éclaire le workshop de l’académie de l’Opéra de Paris à l’Amphithéâtre de l’Opéra Bastille, mis en scène par Paul Balagué.

    Depuis septembre 2018 elle assiste L’éclairagiste Bertrand Couderc sur divers projet (La vie de Galilée, mis en scène par Eric Ruf à la Comédie Française, La Périchole et Les contes d’Hoffman à l’Opéra national de Bordeaux, Les Vêpres par l’ensemble Pygmalion) toujours en parallèle des créations en compagnie.

    En 2021 elle repose ses valises au théâtre du Soleil le temps de la création de L’ile d’or mis en scène par Ariane Mnouchkine.

    Création de la Cie :

    Ghislain Decléty

    Ghislain Decléty

    Comédien

    Après des études de Lettres et d’Histoire, Ghislain Decléty se forme au Cours Florent puis à l’École Supérieure des Comédiens par l’Alternance du Studio d’Asnières, dont il sort diplômé en 2019.

    En parallèle, entre des lectures publiques de poèmes et de l’improvisation théâtrale, il intègre deux compagnies formées au fil des rencontres, et avec lesquelles il se lance dans un travail de fond, sur la durée : La Compagnie en Eaux Troubles de Paul Balagué et La Mutinerie, de Alyssa Tzavaras.

    Avec Paul Balagué, il joue dans Des Souris et des HommesWoyzeck, puis MERLIN.

    Avec Alyssa Tzavaras, il monte en 2016 SUPERDISCOUNT, création collective, qui se joue à l’Amour, squat artistique à Bagnolet puis au Paris Fringe Festival la même année.

    Il continue les rencontres, et joue en 2017 dans Timon d’Athènes au Théâtre de la Tempête, mis en scène par Cyril le Grix, puis en 2018 part en tournée avec Spirit de et par Nathalie Fillion et Eldorado Dancing de Métie Navajo mis en scène par Cécile Arthus.

    Il travaille avec Hervé Van der Meulen, directeur de l’ESCA d’Asnières, dès 2017 avec plusieurs lectures et récitals, avant de figurer dans Rabelais de Jean-Louis Barrault au Théâtre Montansier de Versailles, au Studio-Théâtre d’Asnières puis au Théâtre 13.

    Il retrouve Paul Balagué en résidence à l’Opéra Bastille en 2018 et joue dans Et tout là-bas, les Montagnes, avec l’Académie de l’Opéra.

    En 2019, à sa sortie d’école, il rejoint la distribution de La Dame de Chez Maxim mis en scène par Zabou Breitman et joue pendant quatre mois au Théâtre de la Porte Saint-Martin, ainsi que plusieurs projets avec des camarades de promotion : La Maladie de la Famille M de Fausto Paravidino mis en scène par Théo Askolovitch, Les Enfants du Soleil, adapté de Gorki par Aksel Carrez, pour la saison 21-22.

    En 2019 se jouent aussi les Chroniques Pirates avec la Compagnie en Eaux Troubles.

    À partir de l’été 2020, il retrouve l’équipe de La Mutinerie et intègre « La Grande Hâte », Festival de Théâtre Tout Public en plein air, situé en Bourgogne. Au milieu d’un champ, il joue dans Cyrano de BergeracLorenzaccioRoméo et Juliette et Le Suicidé mis en scène par Joseph Olivennes et Alyssa Tzavaras. En 2021 il rejoint cette dernière à Bruxelles pour sa création SUPERJACKPOT, au Théâtre des Tanneurs, avant de créer K ou le Paradoxe de l’Arpenteur d’après Le Château de Kafka avec Régis Hébette au Théâtre de l’Échangeur.

    Création de la Cie : `

    Sylvain Deguillame

    Sylvain Deguillame

    Comédien

    Sylvain Deguillame est né en Italie d’une mère italienne et d’un père français. Il y a passé son enfance et adolescence jusqu’à ses vingt ans. Aujourd’hui Sylvain habite à Paris depuis dix ans. Sa double nationalité lui offre la chance de parler couramment les deux langues.

    Après une année de formation à l’Ecole Du Jeu, il intègre une école nationale d’art dramatique, l’ESAD (École Supérieure d’Art Dramatique), qu’il suit pendant trois ans. Depuis sa sortie d’école, il a eu l’opportunité de travailler dans plusieurs projets de théâtre et de cinéma, autant en France qu’en Italie.

    Sylvain s’intéresse également à l’écriture de scénario. Il coécrit un projet de long métrage, pour lequel il est en 2018 lauréat du fond d’aide à l’écriture de long métrage de fiction région Bourgogne Franche-Comté/CNC. En 2021 il obtient une résidence d’écriture en Italie par le Word Frame TSFM pour un projet de court-métrage.

    Outre les projets de théâtre et de cinéma Sylvain joue en parallèle dans des fictions radiophonique pour France Inter et France Culture. 

    Camille Durand-Tovar

    Camille Durand-Tovar

    Comédienne

    Issue d’une classe préparatoire, d’un Master de Recherche en Médiévale, et d’une formation de 12 ans de danse classique, Camille Durand-Tovar bifurque au théâtre. Elle fait un stage international au SIAC en Italie du nord, et intègre en 2014 le Laboratoire de Formation au Théâtre Physique. Elle joue dans l’adaptation de La Mouette de Benjamin Porée (Quartz-Scène Nationale de Bretagne, Théâtre de Vanves, Théâtre des Gémeaux). Par son biais, elle fait la connaissance de Joséphine Serre avec qui une longue série de travaux commence. D’Amer M. au Théâtre de la Loge en 2016, à Data, Mossoul en 2019 à La Colline-Théâtre National, puis à la création de Colette B. en 2022 à La Colline et au Théâtre de la Cité, ce partenariat continue dans M.A.D. en écriture en 2023, et en atelier de création aux Plateaux Sauvages. Parallèlement, elle devient formatrice au LFTP et dirige des stages et des workshops sur l’acting et l’acteur-créateur. En 2020, elle rencontre Paul Balagué et la Cie En Eaux Troubles qu’elle rejoint sur Eldorado au Théâtre de l’Echangeur, et sur Le Seigneur des porcheries, création en cours. En 2022, elle crée La Faide et un premier spectacle Good Bye Marioupol, qui mêle œuvre physique (texte), éphémère (représentation) et digitale (NFT).